12 novembre 2013

1. Le feu sous la cendre

L'ouvrage "Le Feu sous la cendre - Enquête sur les silences obtenus par l'enseignement et la psychiatrie" de Michel J. Cuny - Françoise Petitdemange" a été publié à Lyon en 1986. Il s'ouvre sur un "Avant-propos" que voici :      "La maladie, la maladresse et puis l'erreur de calcul, et jusqu'à la faute, la terrible faute d'orthographe qui, de trop se répéter, vous reléguait parmi les exclus du certificat d'études primaires, ne peuvent plus désormais être prises pour autre chose que pour le signe d'une vérité... [Lire la suite]

12 novembre 2013

2. Corde de pendu

Ce livre, "Le feu sous la cendre", est né dans des circonstances qu'il vaut sans doute la peine de conter... Ce que Françoise Petitdemange et moi avions déjà fait dans "La clef des champs", ce récit autobiographique que nous avons publié en 1990, et dont voici un extrait : "À Mâcon, nous nous étions installés dans un hôtel parfaitement minable. C'était les tout premiers jours de juillet 1983 : nous nous préparions à affronter des semaines difficiles. Il fallait limiter les frais au strict nécessaire. Nous fûmes donc assez... [Lire la suite]
12 novembre 2013

3. Naufrage de l'hôtellerie mâconnaise

À relire "La clef des champs", Françoise Petitdemange et moi redécouvrons, trente ans plus tard, qu'il se passait d'étranges choses, en juillet 1983, dans l'ancien fief d'Alphonse de Lamartine... Il y avait d'abord cette dégressivité du tarif hôtelier... Mais lisons la suite :      "Illico, l'argent économisé fut en partie investi dans l'achat d'un bloc de papier pelure de couleur jaune qui devait nous servir de brouillon pour le gros livre alors en préparation : "Le feu sous la cendre". Certes, la... [Lire la suite]
12 novembre 2013

4. Rien, rien que l'espace d'une malheureuse cloison

C'était donc un temps de franche rigolade, que ce mois de juillet 1983, pour l'écrivaine et l'écrivain que nous étions, Françoise et moi. Voilà, de plus, que nous entamions notre premier livre à rédiger en commun... Entamer, le mot n'est pas le bon. Il y avait déjà quatre ans que nous avions commencé à nous documenter, à la fois sur l'histoire de l'enseignement et sur celle de la psychiatrie, avec cette rencontre du cent-cinquantième anniversaire de  la loi Guizot sur l'ensei-gnement primaire (1833) et du... [Lire la suite]
14 novembre 2013

5. Mais ça porte bonheur, bien sûr !

Il s'était donc pendu ! Reprenons la lecture de "La clef des champs"... "Qui était-il ? D'où venait-il ? Il paraît que l'enquête a fait long feu... Seules certitudes : il avait environ trente-cinq ans, était marié, père de deux enfants, et en instance de divorce... Plus peut-être que l'impression étrange que ne manqua pas de susciter en nous l'idée qu'il était mort de l'autre côté de la cloison, c'est-à-dire à trente centimètres de nous qui dormions du sommeil des innocents, plus que le caractère terrible de cette décision qui va de... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 novembre 2013

6. Le feu de la guerre des classes

Françoise Petitdemange et moi avons donc quitté Mâcon un peu plus vite que prévu... Notre étape prochaine, fixée dès longtemps, devait être Lyon. Le hasard des locations offertes sur les affichages de la place des Terreaux allait nous réserver une vraie surprise : pendant trois ans, nous vivrions là-même où avaient vécu ces personnages dont nous avions commencé à écrire l'histoire dans les toutes premières pages du naissant "Feu sous la cendre" : les canuts. Comme l'avait écrit le préfet du Rhône des années 1830, Bouvier... [Lire la suite]

14 novembre 2013

7. Six cent soixante pages

"Le feu sous la cendre - Enquête sur les silences obtenus par l'enseignement et la psychiatrie" a été publié en 1986, après sept années de travail. Significativement, le voici qui commence, une trentaine d'années plus tard, à pouvoir faire entendre sa voix... parce qu'il y a, désormais, des oreilles pour l'entendre. Le mode capitaliste de production et d'échange a cru pouvoir se passer de l'extorsion de la plus-value : il n'avait plus besoin d'y songer ; la richesse lui tombait sous la main de toutes les façons possibles ; rien... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 novembre 2013

8. Qu'est-ce qu'une nation ?

                          Michel J. Cuny - Françoise Petitdemange                           Editions Paroles Vives                    (initialement Cuny-Petitdemange) ... [Lire la suite]
15 novembre 2013

9. Une limite tracée avec du sang

Dans toute société de classes, la frontière qui sépare les deux classes principales est marquée de sang. Les années, les décennies, puis, parfois, les siècles passant, il se peut que ces traces de sang n'apparaissent plus qu'aux yeux des personnes, des familles, ou des clans "informés". C'est toute la question de la lisibilité du présent. La révolte des canuts de 1831 à Lyon a été, pour Saint-Marc Girardin, l'occasion d'établir un parallèle avec le temps des grandes invasions. C'est dire la violence des processus qui étaient à... [Lire la suite]
15 novembre 2013

10. "Et du sang, du sang partout !"

En 1833, la Chambre des pairs met à son ordre du jour le débat sur l'interdiction des sociétés mutualistes ouvrières. En février 1934, contre les articles 414 et 415 du Code pénal qui divisent "les citoyens d'une même cité en deux classes, l'une de maîtres, l'autre d'esclaves" et contre la suppression de l'entraide ouvrière, la grève générale est votée par la Fabrique lyonnaise. Dans le journal la Glaneuse, Pierre-Antide Martin écrit : "Citoyens, ce n'est pas seulement notre honneur national et notre liberté qu'ils veulent... [Lire la suite]